.

JE SUIS PRÉSENT

2015
Vidéo
1’45

 Affichant au compte goutte les différents temps de l’expression ‘être présent’, l’auteur de cette vidéo « installe le spectateur dans le temps d’un présent qui toujours fuit »[1].  Par un jeu de passages du noir au blanc, cette visualisation de l’effet de damier nous plonge dans le concept de vie et de mort. La présence physique semble une nouvelle fois nous échapper. Placée au sein d’une salle à manger qui porte à la mémoire le souvenir de ses anciens occupants aujourd’hui disparus, Je suis présent évoque davantage l’absence que la présence.